Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait : Kenny-Marcel Nyamugabo Mpova, l’entrepreneuriat au service de l’éducation

Portraits

-

19/04/2018

La patience et l’audace font partie des maîtres-mots du projet de Kenny-Marcel Nyamugabo Mpova. Actuellement étudiant à l’Université de Tours, il partage son temps entre les bancs de la fac et son projet de revalorisation des déchets en matériaux de construction écologiques. Explication avec le principal intéressé…

Présentez-nous votre parcours universitaire

Après mon baccalauréat, j’ai intégré une licence de Psychologie puis une filière secondaire en Administration économique et sociale (AES). Avec ce double cursus, j’ai pour but d’acquérir une culture générale solide, me permettant de comprendre le monde entrepreneurial et ses enjeux. 


Vous portez un projet de création d’entreprise de revalorisation de déchets. Quel a été le déclencheur de ce projet et en quoi consiste-t-il ?

Le déclic du projet Rwasheplaste se résume à une citation d’un de mes anciens préfets de collège qui disait : « Quand tout héritage me sera ravi, l’instruction reçue de l’école restera mon unique héritage que personne ne pourra me ravir ». Et aujourd’hui, bon nombre d’enfants dans le monde et particulièrement en Afrique ne peuvent prétendre à cet héritage. Seul trois enfants sur cinq ont la chance d’avoir accès à une école ! Ce déplorable oubli trouve ses raisons notamment dans le coût élevé des matériaux de construction (ciment gris, parpaings etc.).

Toute la démarche de Rwasheplaste fut donc de réfléchir pour trouver des matériaux à la fois moins coûteux et écologiques pour pallier les difficultés que connaissent les autorités des pays africains. Tout le monde connaît le concept des jouets de la marque Lego avec un simple système d’emboitement. De celui-ci est né le concept de la Rwashebrique, des briques fabriquées à partir de plastiques usagés et qui s’emboitent sans ciment gris ou autre liant de construction. Ce néo-matériau fut une innovation menée à plusieurs et qui offre aujourd’hui des opportunités de construction à moindre cout : des écoles, des logements sociaux, et surtout qui répond aux problématiques environnementales et sociales. Grâce à ce projet, les maisons seront composées à 70% de matériaux recyclés et les blasons ternis des logements de nos villes seront redorés. 


Quelles sont, à l’heure actuelle, les réussites de votre projet ? 

Le projet repose essentiellement sur la valorisation d’une démarche RSE (la Responsabilité Sociétale des Entreprises). D’un point de vue factuel, la finalisation du modèle économique, et la coopération avec des bureaux d’études, peuvent être qualifiées de réussite. La présentation récente du projet à l’école Polytech Tours, dans le cadre du Diplôme d’étudiant entrepreneur (D2E), a été un succès qui apporte à l’entreprise une belle avancée ! 


Et les difficultés ?

La plus grande difficulté à mes yeux, c’est l’attente… Si aujourd’hui vous voyez des difficultés, moi je vois des challenges car un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté dixit Churchill !


Quelles sont vos perspectives d’avenir ? 

La création d’une entreprise n’est jamais une aventure simple ! Dans mon cas, le lancement effectif de la société sur le territoire africain, et plus précisément en Afrique centrale, exige un investissement conséquent. Je mesure les risques, mais il me tient à cœur de trouver des voies et moyens de faire fonctionner ce projet et de le pérenniser aussi longtemps que possible !


Un souvenir marquant ou une anecdote avec l’Université de Tours ?

Certainement l’échange sur mon projet avec Philippe Vendrix, président de l’université de Tours, lors de la remise des Prix du concours Créa’Campus. 


Propos recueillis par Elise Petitpez pour Rpro

Voir le profil de Kenny-Marcel sur Rpro

2073 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Portrait : Cem Erdogan, le tutorat à l’heure italienne

photo de profil d'un membre

Rpro Le Réseau

16 mai

Portraits

Portrait : Alan Wacquiez, son quotidien entre labo et asso

photo de profil d'un membre

Rpro Le Réseau

30 avril

Portraits

Portrait : Romane Glotain, un projet cultivé avec soins

photo de profil d'un membre

Rpro Le Réseau

09 avril