Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait : Cem Erdogan, le tutorat à l’heure italienne

Portraits

-

16/05/2018

Cem Erdogan a foulé les bancs de l’Université de Tours durant 5 ans, et parfois même un peu à l’étranger. En psychologie du travail – son domaine d’expertise – il doit faire preuve de curiosité, d’exigence et d’écoute. Désormais installé à Paris, il revient pour nous sur son parcours, son expérience et ses perspectives d’avenir.

Présentez-nous votre parcours universitaire

Au cours de mes trois années de Licence en Psychologie à l’Université de Tours, j’ai étudié pendant 1 an à l’Università degli Studi di Torino en Italie, dans le cadre du programme d’échange Erasmus. Les cours de psychologie sociale et du travail m’intéressant le plus et remarquant un marché de l’emploi plus favorable dans ce domaine, je me suis ensuite dirigé vers un Master en Psychologie du travail et des organisations. J’ai pu me former avec des stages, aussi bien dans le public que dans le privé, où je me suis principalement occupé de la prévention de la santé au travail. C’est le domaine auquel je suis le plus sensible aujourd’hui et que j’essaie d’introduire au sein de mon expérience professionnelle.


Quel poste occupez-vous actuellement, 3 ans après votre diplôme ?

Depuis plus d’un an, je travaille au sein d’une université italienne privée, présente à l’échelle européenne, en tant que tuteur en psychologie. Le siège se trouve à Rome, mais je travaille dans l’antenne parisienne qui propose actuellement des cours à distance uniquement.


En quoi cela consiste-t-il ? 

Mon travail consiste à accompagner les étudiants dans leurs révisions, la rédaction de leur mémoire et le déroulement de leur stage. J’ai un rôle d’interface entre les étudiants et les professeurs. Je suis également chargé de traduire tous les cours, les examens et autres documents de l’italien au français, ce qui demande une parfaite connaissance de la langue mais aussi du système universitaire. Enfin, je dois retravailler les cours des professeurs et faire des cours vidéo pour les étudiants. J’ai aussi d’autres missions annexes, comme la surveillance des examens à l’échelle nationale.


Quelles sont vos perspectives d’avenir ? 

A l’avenir, j’aimerais intégrer un cabinet de conseil ou une entreprise privée pour travailler sur les questions de stratégies RH et de promotion de la qualité de vie au travail. Plus qu’un poste, je souhaite surtout intégrer une organisation dont je partage les valeurs, où je vais pouvoir apprendre, grandir et apporter mes compétences. J’aimerais également continuer à mettre en avant mes connaissances linguistiques et garder cette relation d’aide et de soutien. Je me laisse une marge de manœuvre et je verrai les opportunités qui se présenteront, donc je n’exclue pas de créer ma propre entreprise ou encore, de me lancer vers un doctorat.


Quel conseil donneriez-vous spontanément à un nouvel étudiant de l’université ?

L’enseignement supérieur requiert autonomie, responsabilité et organisation. Il faut qu’il se donne les moyens pour réussir et qu’il reste motivé, car en tant qu’étudiant on peut se retrouver dans des moments de doute. Il est important de garder à l’esprit l’objectif pour lequel on se lance dans un parcours d’études.


Un souvenir marquant ou une anecdote avec l’Université de Tours ?

Le jour de la remise des diplômes était un moment merveilleux où l’on se sent récompensé. C’est le signe que l’objectif de l’étudiant a été atteint. Je souhaite que l’Université continue de mettre en avant cet évènement ! Je resterai toujours attaché à l’Université de Tours et, à l’avenir, pourquoi pas apporter mon expérience si elle est utile aux étudiants !


Propos recueillis par Elise Petitpez pour Rpro

Voir le profil de Cem sur Rpro


1041 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Portrait : Alan Wacquiez, son quotidien entre labo et asso

photo de profil d'un membre

Rpro Le Réseau

30 avril

Portraits

Portrait : Kenny-Marcel Nyamugabo Mpova, l’entrepreneuriat au service de l’éducation

photo de profil d'un membre

Rpro Le Réseau

19 avril

Portraits

Portrait : Romane Glotain, un projet cultivé avec soins

photo de profil d'un membre

Rpro Le Réseau

09 avril